FAITES UN DON POUR NOUS AIDER CLIQUEZ-ICI
"Le travail de l'équipe pluridisciplinaire, sa présence, sa patience m'ont permis de retrouver le goût d'exister", Fabienne D. (résidente ACT Poitiers)
MAS et ACT, des résidences adaptées
aux personnes atteintes de maladies chroniques invalidantes
Accueillir, accompagner, soigner
dans le respect et la solidarité
Une coordination médicale et psycho-sociale
mobilisée autour du résident
Une « communauté de vie »
pour réapprendre à vivre et retrouver son autonomie
Le maintien des liens familiaux
dans des structures d’accueil agréées
"Il faut soigner les corps
et panser les blessures du cœur", Pierre Bolet, Fondateur de Cordia

Avoir de la vision pour prévoir,

Avoir du cœur pour vouloir,

Avoir du courage pour faire.

EDITO

de Jean-Luc Cousineau, Directeur.

La plupart des personnes que nous accompagnons traversent des moments difficiles. L’une des périodes pourrait être désignée comme le vécu de l’errance. Ce vécu se confronte de façon quotidienne à la gestion de situations imprévisibles et exige de leur part le développement d’une compétence qu’ils nomment la débrouille. Quand on sait résoudre les questions : Où dormir ? Quoi manger ? Comment se procurer de l’argent, prendre soin de soi, gérer le traitement ? Cela signifie qu’il y a de la ressource qui fait appel aux capacités d’apprentissage (anticiper, hiérarchiser, se situer dans l’espace…). Partant des possibilités enfouies dans les profondeurs de l’histoire du résident, l’activité Cordia repose sur trois axes :

1) Comment mieux repérer et révéler les ressources mises en œuvre par les personnes accueillies ?

2) Repérer et utiliser les compétences produites par les résidents pour réussir leur séjour ?

3) Prendre la logique de gestion de projet et les modèles d’intervention comme stratégies d’accompagnement

 

Le dispositif ACT (Appartement de Coordination Thérapeutique) Cordia pour les résidents est souvent perçu et vécu comme un espace de vie temporaire, révélateur de plusieurs clivages et tension : entre illusion et désillusion ; injonction et autonomie ; individuel et collectif ; certitude et incertitude ; absence de perspective d’avenir et construction d’un projet de vie ; acceptation et déni de la maladie.

 

Pour certains résidents, la présence chez Cordia représente une période de transition entre un vécu de survie et un vécu de d’autonomie, voire de liberté et de mobilisation des ressources, période traversée par des incertitudes, par des peurs mais également par l’espoir de construire un avenir meilleur dans un autre cadre de vie.

 

Grace aux travaux des chercheurs du CRF présentés en mars 2016, nous avons pris conscience que notre tâche pouvait aussi s’inscrire sur la considération de notre institution comme outil thérapeutique à la manière de Tosquelles[1]. En effet, nos interactions entre professionnels sont aussi productives de valeurs aidantes pour le renforcement des apprentissages des résidents accompagnés.

 

Ce rapport vous présente quelques réponses déployées au cours de l’année 2016 qui ont permis à des résidents de trouver leur autonomie. Depuis 3 ans, 30% des personnes accueillies quittent la structure. Nous pouvons être fiers. Je remercie chaque professionnel qui, dans son domaine de compétence, a déployé une énergie digne des espérances formulées par le conseil d’administration. Cette année encore, sous l’impulsion de notre président, les administrateurs ont poursuivi le développement de leurs réflexions, de conseils, d’analyses. Le résultat de ce travail bénévole est également présenté ici. Je les remercie pour leur confiance et leur soutien sans faille.

[1] Médecin psychiatre -  «Esquisse d'une problématique analytique dans les soins à donner aux enfants psychopathes en institution»



Vous souhaitez en savoir plus ?






Visionnez notre clip de présentation
:
 

NOS RESIDENCES D'ACCUEIL

» Des Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT) à Paris, Tours, Poitiers et La Rochelle pour se reconstruire à son rythme

» Une Maison d'Accueil Spécialisée (MAS) à Paris pour apporter sérénité et bien-être

Témoignages

Témoignages de résidents

« Que du Bonheur,

Je pense bien sûr tout d’abord au Père Bolet qui a été à l’origine de l’Association Cordia.

Un grand merci à ceux qui me l’ont fait connaître au moment où je n’avais plus foi en rien et surtout pas en moi…

Lorsque j’ai fait ma démarche auprès de l’Association, j’étais loin de penser qu'aujourd’hui je serais un autre homme.

Le jour de mes 59 ans, par un simple coup de téléphone, j’ai reçu en cadeau l'adresse où j’allais, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, réapprendre à vivre grâce à toute l'équipe. Et quelle belle équipe! Tous se reconnaîtront. Je n'ai pas besoin de les citer.

Je quitte l'appartement de l'association Cordia pour mon nouvel appartement, ayant retrouvé la joie de vivre, heureux d'être en harmonie avec moi-même, heureux de ne plus survivre, mais de vivre.

Je laisse aujourd'hui mais je n’abandonne pas ceux qui ont été ma famille pendant presque trois ans, mais sachez que vous garderez une grande place dans mon Cœur. 

Merci vous tous, merci encore et encore. »

Marc, 62 ans (résident des ACT Paris). L’un de ceux que, parmi tant d’autres, Cordia a aidé.

« Le travail de l’équipe pluridisciplinaire, sa présence, sa patience m’ont permis de retrouver le goût d’exister. Certes, ils n’ont pas forcément cherché toujours à me plaire, mais leur façon de procéder m’a aidé à traverser les découragements, les déceptions, les résistances pour repartir ». Fabienne D. (résidente ACT Poitiers).

« J’ai l’impression d’être dans un palais. J’ai tout ce qu’il me faut. Je ne suis plus à la rue. L’équipe CORDIA est vraiment gentille. J’ai pu faire une formation, je peux lire mon courrier, je suis plus autonome. C’est important pour moi. Merci CORDIA. Bravo CORDIA ». Djucu C. (résidente ACT Paris).


Actualités

Inauguration Villa Amédée

14/03/2017

...
Lire la suite »